retraites

  • Un pouvoir d’achat des retraités toujours en baisse !

    Le gouvernement présente la revalorisation de 4 % des pensions de base comme un maintien du pouvoir d’achat, ce n’est pas la réalité.

    La perte s’est accélérée depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron à la Présidence en mai 2017.

    Cette perte pour l’année 2022 s’ajoute à toutes les précédentes.

    Au-delà des mesures de rattrapage du pouvoir d’achat, nos 9 organisations de retraitées et retraités CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR-FP, UNRPA Ensemble & Solidaires, LSR revendiquent l’indexation des pensions selon le salaire moyen et une pension au minimum au SMIC.

    Lire la suite

  • Présidentielle : la Macronie tente de déminer la réforme des retraites

    Cher(e)s camarades,

    Le 13 avril dernier, la revue Challenges annonçait, sous le titre « Présidentielle : la Macronie tente de déminer la réforme des retraites » :
    « Le 19 avril, à cinq jours du second tour de la présidentielle, la majorité organise un grand raout social au QG de La République en marche, à Paris, autour de Jean-Claude Mailly, l'ex patron de FO. Objectif: lever l'hostilité des syndicats au report de l'âge légal de départ en retraite à 65 ans, en insistant sur la concertation et les contreparties à cette réforme. »

    Voici la réponse sans ambiguïté faite par la confédération ce jour :

    COMMUNIQUÉ DE PRESSE

    La confédération tient à préciser que nul autre que son secrétaire général, ou, sous sa responsabilité, les responsables élus de ses instances, n’est habilité à s’exprimer publiquement ou à représenter la confédération ou ses vues à quelque endroit que ce soit. A cet égard il est utile de rappeler que les positions générales de la confédération sont le fruit du congrès de ses syndicats et qu’il revient aux instances élues de les mettre en œuvre.

    Si Jean Claude Mailly a été longtemps secrétaire général de la confédération, il n’est, aujourd’hui, pas habilité à parler en son nom, pas plus que sa responsabilité passée ne peut être comprise comme caution de FO.

    Lire la suite

  • – Les casseurs sont au pouvoir - LA RÉFORME DES RETRAITES IMPOSÉE PAR SURPRISE AU SÉNAT !

    L’amendement au #Sénat sur la réforme des #retraites avec le recul de l’âge et l’allongement de la durée de cotisation s’apparente à un 49-3 ! Coupé des réalités qui préoccupent les salariés, notamment jeunes - santé, emploi et revenus. @force_ouvriere ne laissera pas faire !

    Réforme des retraites imposée par surprise au sénat

                                                                                                  – Les casseurs sont au pouvoir-

    Lors du vote sur le budget de la sécurité sociale pour 2021, ce samedi 14 novembre à 19H, les sénateurs droite, majoritaires au sénat et estimant que Macron ne va pas assez vite, ont fait rentrer par un amendement de dernière minute la réforme des retraites massivement rejetée par les Français :

    ➡️Report de l’âge de départ à 63 ans.

    ➡️Allongement de la durée des cotisations à 43 annuités.

    ➡️Attaque contre les régimes protecteurs.

    ➡️Etc…

    Une véritable provocation en plein confinement, alors que la liberté de contester est drastiquement réduite, et que la crise sanitaire engendre une crise sociale catastrophique. Une provocation également, car cette réforme avait mis des millions de personnes dans les rues, suscité des mois de grève, et était contestée par l’immense majorité de la population.

                    C’est une accélération : après ce coup de force, il reste plus qu’un vote à l’Assemblée avec la majorité En Marche/Le Républicains pour faire passer définitivement la casse des retraites.

  • Nos camarades retraités sont d’ailleurs eux aussi en 1ère ligne … des victimes.

    1. Lettre ouverte à Messieurs le Préfet de la Marne et le Président du Conseil Départemental.
    2. La déclaration du groupe des 9 qui œuvre maintenant depuis plusieurs années pour la défense des droits des retraités (baisse de l’APL, augmentation de la CSG, contre-réforme des retraites …)

    Lire la suite

  • SUITE 49.3 : LA CGT-FO QUITTE LA CONFERENCE DE FINANCEMENT !

    Le Bureau confédéral estime que la cohérence amène FO à refuser de cautionner l’impasse à laquelle conduit cette Conférence de l’équilibre et du financement – celle du recul à nouveau de l’âge de la retraite – et estime par conséquent le moment venu d’en sortir.

    Lire la suite

  • Communiqué intersyndical du 11 janvier 2020 : Jusqu’à la victoire !

    Les organisations syndicales CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, MNL exigent le maintien du système de retraite existant par répartition solidaire et intergénérationnelle et par annuité.
    Elles portent en commun des propositions pour améliorer les droits de toutes et de tous.
    Pour ce faire, il faut augmenter les financements assis sur les cotisations sociales et les richesses produites par le travail.

    Lire la suite

  • Retraites et âge pivot : réaction de FO

    FO maintient sa pleine détermination contre le projet de régime unique par points du gouvernement et son engagement dans la mobilisation lancée par l’appel à la grève le 5 décembre.

    Lire la suite

  • La CE salue la formidable mobilisation interprofessionnelle, qui a donné lieu à des manifestations massives et à des actions continues

    FO appelle à poursuivre et amplifier la mobilisation de toutes et tous, salariés du privé comme du public dans le cadre de l’appel à la grève depuis le 5 décembre. FO appelle à organiser des assemblées générales et réunions de salariés pour décider et reconduire la grève. La CE appelle à informer sans relâche sur les conséquences du projet de gouvernement. C’est l’intransigeance du gouvernement qui conduit au blocage.

    Lire la suite

  • Pas de coup de pouce pour le smic : Pas de consultation non plus !

    Pour rappel, FO revendique une revalorisation du SMIC via un coup de pouce significatif, moyen le plus simple et le plus rapide de redonner du pouvoir d’achat aux bas salaires, et en particulier, une augmentation du SMIC à hauteur de 80 % du salaire médian, soit environ 1450 € nets.

    Lire la suite