EDITO : Ressourçons-nous et menons la contre-offensive

Cher(e)s camarades,
 

Peut-être parce que les congés se préparent ou sans doute plus surement parce malgré la période estivale, voir du fait de la période estivale et des grandes manœuvres qu’elle permet, permettait, il y a beaucoup, beaucoup d’infos cette semaine.
 

Notamment au travers des mobilisations en cours, et notamment à la grève dans les services des urgences et chez les sapeurs-pompiers professionnels.

 

Tout d’abord, nous vous rappelons notre
RENDEZ-VOUS DE CE MARDI 9 JUILLET SUR LE VILLAGE DU TOUR A REIMS (PLACE BOULINGRIN) DE 8H A 12H.
Reims tour de france

La commission développement, une dizaine de camarades, sera présente sous la tente FO.

Roxane IDOUDI, secrétaire confédérale en charge du développement sera à nos côtés.

Cette année, Reims est la 1ère ville départ sur la métropole.

A NOUS DE NOUS RENDRE VISIBLE et d’informer les travailleurs des périls qui les menacent.

Faire l’autruche n’a jamais fait partie de la résistance et encore moins de la reconquête.

 

Alors,

En cette année d’élections tous azimut,

En cette année de mobilisations massives qu’elles soient syndicales, retraitées, étudiantes ou citoyennes,

En cette année de grèves dans tous les secteurs privés et publics,

En cette année de poursuite aveugle d’une politique d’austérité qui chaque jour démontre son caractère suicidaire économiquement, socialement et démocratiquement,

En cette année de destruction des fondements de la république avec les atteintes à la liberté de manifester, à la liberté d’expression, à la séparation des pouvoirs et à la laïcité (voir ici le communiqué de FO puisque la France a refusé de laisser le bateau accoster…En droit maritime, porter secours est OBLIGATOIRE, c’est ne pas le faire qui est condamnable).

En cette année de destructions de nos droits de travailleurs, retraite, sécu, chômage, santé …

 

Rechargeons les batteries, et préparons « la rentrée », collectivement, au sein de notre organisation moteur de la défense des intérêts exclusifs des travailleurs.
 

Venez à la rencontre des camarades ce mardi et durant toute la foire de Chalons en Champagne (du VENDREDI 30 AOUT AU LUNDI 9 SEPTEMBRE). 

Ils auront plaisir à vous faire connaitre nos nouvelles permanences numériques et CPF, en complément des permanences juridiques, ainsi que le programme des « après-midi débats » ( ces offres étant ouvertes à tous les travailleurs).

Ils pourront également vous informer sur le programme de formation et les projets de votre organisation (relance de l’accueil des syndicats et sections, projet de permanences pour étudier vos statuts et/ou accords, et mettre en place la RGPD, obligatoire, projet d’accueil sur le droit et les statuts publics…)

 

ET BIEN ENTENDU TOUS PRÉSENTS LE 21 SEPTEMBRE POUR LA MANIFESTATION ET LE RASSEMBLEMENT D’AMPLEUR NATIONALE (un car est d’ores et déjà réservé et sera complété si nécessaire, et nous souhaitons que cela soit nécessaire)

INSCRIVEZ-VOUS à l’adresse suivante : udfo51@force-ouvriere.fr


07/07/19


Cher(e)s camarades,

 

Et donc comme indiqué dans le précédemment,  des infos sur diverses mobilisations en cours à commencer par la grève dans les Services d’urgence adulte et tout récemment dans le service d’urgence pédiatrique de Reims.

Partie de la Pitié Salpetrière il y a plusieurs mois, c’est aujourd’hui plus de 160 services d’urgences qui sont en grève.

A noter que les équipes syndicales de la marne étaient présentes devant le ministère ou plus d’un milliers de personnels soignants se sont mobilisé malgré l’absence, comme toujours, de la ministre sans doute plus occupée à déployer l’arsenal judiciaire et répressif contre les personnels en grève que ce soit dans le secteur de la santé ou dans celui de l’enseignement d’ailleurs !! et le mépris général s’affiche ostensiblement...

 

Dans notre département, le Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS 51), les sapeurs-pompiers, sont également en grève et la section FO de Fichet Bauche (qui fait face à un PSE très très bizarre de la part du fond de pension propriétaire) et l’UD, en intersyndicale avec la CGT, a été reçu par le préfet de la Marne qui a été plus qu’attentif aux informations transmises.

 

Vous trouverez également des communiqués de la section CONFORAMA. Et il faut savoir que le magasin de Châlons/Saint-Memmie est destiné à être fermé suite à des malversations de l’actionnaire déjà à l’origine du désastre de Pimkie par exemple.

 

Mais la mobilisation paie, pas à pas, déterminé, infatigable, les travailleurs luttent et ne faiblissent pas, bien au contraire.
Ainsi à la sécu, les camarades notent un 1er recul, à l’école la fusion primaire/collège est abandonnée, des EHPAD obtiennent des renforts…

 

Ne nous laissons pas anesthésier par les chaines infos, ressourçons-nous et menons la contre-offensive.
 

Bon été à tous

Amitiés syndicalistes

Sylvie SZEFEROWICZSylvie szeferowicz

Secrétaire Générale

11/07/19



Web sylvie fo carte pub

La lutte paie
Ernesto guevara le present est fait de lutte l avenir nous appartient

Tour de france


Tour de france


Foire de chalons en champagne programme 2019 udfo51
Annexe 2 circ n 122 2019 tract affichette retraite paris

 

 

Germinal extraits" Qu'on dise un peu si les travailleurs avaient eu leur part raisonnable, dans l'extraordinaire accroissement de la richesse et du bien-être, depuis cent ans ? On s'était fichu d'eux en les déclarants libres : oui, libres de crever de faim, ce dont ils ne se privaient guère."

Germinal

- Nom de Dieu ! C'est défendu de travailler, alors ?
- Oui ! cria Etienne, quand les camarades endurent la misère pour le bien de tous, c'est défendu de se mettre en égoïste et en cafard du côté des patrons. 

Si la grève était générale, il y a longtemps que nous serions les maîtres...


E. ZOLA
GERMINAL

Leon choubrac germinal zola 1840 1902 le cri du peuple

 

"La révolte est profondément positive puisqu'elle révèle ce qui en l'Homme est toujours à défendre"

A. CAMUS
Camus l homme revolte




"Il n'y a ni justice ni liberté possibles lorsque l'argent est toujours roi"

Camus a combat

EDITO : Semaine de Mobilisation de la Fonction Publique

Cher(e)s camarades,

Ci-contre le communiqué de presse confédéral appelant au soutien de nos camarades de la fonction publique (Etat, Territoriale et Hospitalière) ainsi que les préavis de grève.

Depuis des semaines, des mois, la mobilisation sous diverses formes ne faiblit pas.
Que ce soit dans les urgences ou plus de 55 services sont en grève (voir ci-contre), dans les écoles, ou malgré une répression que le sens même de la démocratie et de la République récusent, une véritable mise au pas des fonctionnaires de l’état, une reculade vient d’être faite.
En effet, nous avons appris cette semaine que les fusion des écoles maternelles, primaires et collège était abandonnées. Mais attention selon le ministre c’est par ce que le projet n’est pas assez mûr !

 

C’est donc plus que clair, oui la mobilisation, le refus du renoncement, le refus de la résignation sont LES combats à mener.

 

C’est ce que les militants, vous, au congrès de Lille d’avril 2018 ont très largement plébiscité.
C’est ce que votre Union Départementale continuera, quelques soient les pressions exercées, à porter et défendre en soutenant tous les combats que vous menez et en refusant de se mettre à genoux même sur l’autel d’un pragmatisme érigé en dogme et qui confine aujourd’hui, parfois, à l’abandon des intérêts de celles et ceux qui se battent au quotidien.

Que vive le syndicalisme libre et indépendant !

 

Amitiés syndicales

 

Sylvie SZEFEROWICZSylvie szeferowicz

Secrétaire Générale

27/05/19



Propo2

 

Ernesto guevara le present est fait de lutte l avenir nous appartient

Motion du 1er mai 2019 page 001

1er MAI

 Communique de presseCommunique greve urgence mai 2019

Preavis de greve de l intersyndicale adresse a christophe castaner du 27 au 31 mai 2019 page 1Preavis de greve de l intersyndicale adresse a christophe castaner du 27 au 31 mai 2019 page 2
Preavis greve intersyndical adresse a buzyn du 27 au 31 mai 2019 page 1


 

 

 

Germinal extraits" Qu'on dise un peu si les travailleurs avaient eu leur part raisonnable, dans l'extraordinaire accroissement de la richesse et du bien-être, depuis cent ans ? On s'était fichu d'eux en les déclarants libres : oui, libres de crever de faim, ce dont ils ne se privaient guère."
Germinal

- Nom de Dieu ! C'est défendu de travailler, alors ?
- Oui ! cria Etienne, quand les camarades endurent la misère pour le bien de tous, c'est défendu de se mettre en égoïste et en cafard du côté des patrons. 

Si la grève était générale, il y a longtemps que nous serions les maîtres...


E. ZOLA
GERMINAL
Leon choubrac germinal zola 1840 1902 le cri du peuple


"La révolte est profondément positive puisqu'elle révèle ce qui en l'Homme est toujours à défendre"

A. CAMUS
Camus l homme revolte

"Il n'y a ni justice ni liberté possibles lorsque l'argent est toujours roi"
Camus a combat

Chers Camarades,

Malgré le temps maussade, malgré la désinformation d’état, les militants étaient bel et bien présents aujourd’hui dans les rues de Reims et Chalons à l’appel des fédérations de la fonction publique et du soutien de grandes fédérations du secteur privé.

Vous trouverez ci-contre le communiqué de Presse confédéral suite à cette journée.

--------------

LES PHOTOS DU 9 MAI SONT DISPONIBLES DANS L'ALBUM PHOTOS UDFO51clicfo
Reformes ou demolition

Maintien de l'ordre : le Parlement européen dénonce l'usage « disproportionné » de la force - L'ONU déplore l'usage excessive de la force

Maintien de l'ordre : le Parlement européen dénonce l'usage « disproportionné » de la force

14 févr. 2019 - Avec AFP

Force de l ordre
© Zakaria ABDELKAFI / AFP - Un policier équipé d'un lanceur de balles de défense à Paris, le 2 février 2019.

Dans une résolution, les députés européens ont dénoncé les violences exercées dans le cadre du maintien de l'ordre. Si l'initiative s'inscrit dans le contexte du mouvement des Gilets jaunes, la France n'a toutefois pas été nommément désignée.

Les députés européens ont condamné ce 14 février l'usage « disproportionné » de la force par la police dans les manifestations, une résolution inspirée par le débat français sur le recours aux lanceurs de balles de défense (LBD) au cours des manifestations des Gilets jaunes.

Dans cette résolution, votée par 438 voix pour, 78 contre et 87 abstentions, les députés ont « dénoncé » le recours à des interventions violentes et disproportionnées de la part des autorités publiques lors de protestations et de manifestations pacifiques». Le texte ne vise pas un Etat membre en particulier mais a donné lieu en préambule dans l'hémicycle strasbourgeois à un débat animé auquel ont participé plusieurs eurodéputés français.

Le débat, demandé par une coalition regroupant l'Alliance progressiste des socialistes et démocrates (S&D), les Verts et la GUE (Gauche unitaire européenne), avait été dominé en partie, le 11 février, par la situation en France avec les manifestations des Gilets jaunes, même s'il est fait référence à d'autres pays (Roumanie, Espagne, Hongrie, Grèce).

En France, l'usage de LBD face aux manifestants pose question jusque dans les rangs de la police et de la gendarmerie, alors que des tirs de lanceurs de balles de défense (LBD 40) sont pointés du doigt pour avoir causé la perte d'un œil chez plusieurs manifestants. Pour autant, saisi sur la question, le Conseil d'Etat a refusé le 1er février dernier de suspendre l'usage de cette arme controversée, arguant qu'elle était un moyen « nécessaire » de permettre aux forces de l’ordre» de mener à bien leur mission.

 

Sans titre Le droit de manifester en France a été restreint de manière disproportionnée lors des mobilisations des Gilets jaunes, et Paris devrait revenir sur ses politiques de maintien de l'ordre pour garantir l'exercice des libertés, a indiqué un groupe d'experts des droits de l'homme de l'Onu, dans un communiqué de presse diffusé jeudi 14 février.

Le communiqué déplore des cas graves d'usage excessif de la force depuis le début du mouvement de contestation en novembre 2018.

Selon ses auteurs, «les restrictions imposées aux droits ont également entraîné un nombre élevé d'interpellations et de gardes à vue, des fouilles et confiscations de matériel de manifestants, ainsi que des blessures graves causées par un usage disproportionné d'armes dites "non-létales" telles que les grenades et les lanceurs de balles de défense ou flashballs».

Les experts affirment que garantir l'ordre public et la sécurité dans le cadre de mesures de gestion de foule ou d'encadrement des manifestations implique la nécessité de respecter et de protéger les manifestants qui se rendent pacifiquement à une manifestation pour s'exprimer.

«Il est très inquiétant de constater qu'après des semaines de manifestations, les restrictions et tactiques de gestion des rassemblements et du recours à la force ne se soient pas améliorées», ont-ils ajouté.

«La proposition d'interdiction administrative de manifester, l'établissement de mesures de contrôle supplémentaire et l'imposition de lourdes sanctions constituent de sévères restrictions à la liberté de manifester. Ces dispositions pourraient être appliquées de manière arbitraire et conduire à des dérives extrêmement graves», ont souligné les experts à propos de la loi «anti-casseurs» estimant qu'elle ne serait pas conforme avec le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, dont la France est signataire.

Ils trouvent que la France devrait «repenser ses politiques en matière de maintien de l'ordre».

Logo udfo51

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

Mardi 06 novembre 2018

Résolution Annuelle

 

Réunis en Assemblée Générale Annuelle, les Syndicats de l’Union Départementale Force Ouvrière de la Marne s’engagent indéfectiblement dans le cadre des résolutions du Congrès Confédéral de Lille.

Ils saluent avec force le 70ème anniversaire de notre organisation confédérée, née pour poursuivre l’œuvre émancipatrice de la vieille CGT que nos fondateurs entendaient faire vivre envers et contre tout.

Organisation née pour préserver l’indépendance de la lutte des travailleurs pour eux et par eux, elle est aujourd’hui attaquée de toute part justement pour ce qu’elle est et pour ce qu’elle défend à travers et par nous ses militants : l’indépendance et la liberté syndicale vis-à-vis de toute forme de pouvoir : religieux, politique ou patronal.

Mais à travers les attaques perpétrées contre notre organisation syndicale particulièrement,

Ce sont les droits et garanties collectives des salariés et agents de l’état qui sont visés, ciblés ;

C’est l’avenir de notre jeunesse qui est balayé sur l’autel de profits immédiats ;

Ce sont nos camarades retraités qui sont spoliés du fruit d’une vie de travail.

 

Les Syndicats Force Ouvrière de la Marne condamnent purement et simplement :

  • L’étatisation de toutes les garanties collectives construites par les travailleurs eux-mêmes, issues du Conseil National de la Résistance et en premier lieu la Protection Sociale.
  • L’étatisation de l’Assurance Chômage, fondée et développée par la CGT-FO.
  • La paupérisation organisée du réseau du Logement Social.
  • L’ubérisation des travailleurs, terme du nouveau monde dont le synonyme dans l’ancien monde est servitude.
  • Un nouvel ordre élitiste de l’accès aux savoirs avec les contre-réformes du bac et de la licence, avec Parcoursup, avec la contre-réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage.

 

Alors loin des grands discours des salons parisiens,

C’est debout que les Syndicats de l’Union Départementale Force Ouvrière de la Marne dénoncent ce nouvel asservissement de celles et ceux qui n’ont que leur force de travail pour toute richesse ;

C’est debout que les Syndicats de l’Union Départementale Force ouvrière de la Marne font des résolutions du Congrès Confédéral de Lille LEURS résolutions ;

C’est debout que les Syndicats de l’Union Départementale Force Ouvrière de la Marne portent, envers et contre tout, les derniers mots de notre congrès confédéral : RESISTER, REVENDIQUER, RECONQUERIR.

▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒

Il y a 3 sortes de violence...

 La première, mère de toutes les autres, est la violence institutionnelle, celle qui légalise et perpétue les dominations, les oppressions et les exploitations, celle qui écrase et lamine des millions d’hommes dans ses rouages silencieux et bien huilés.

La seconde est la violence révolutionnaire, qui naît de la volonté d’abolir la première. 

La troisième est la violence répressive, qui a pour objet d’étouffer la seconde en se faisant l’auxiliaire et la complice de la première violence, celle qui engendre toutes les autres

Il n’y a pas de pire hypocrisie de n’appeler violence que la seconde, en feignant d’oublier la première, qui la fait naître, et la troisième qui la tue.

 

Helder Camara, évêque brésilien connu pour sa lutte contre la pauvreté.

▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒

ANNIVERSAIRE

 

1948 - 2018

Les 70 ans de la CGT-FO

 

 

Les photos de la Grève et Mobilisation 
à
Reims
le Mardi 19 mars 2019


Petite fleche rouge gauche clic photo

sont disponibles dans l'Album Photos

EDITO : Défendre le Droit de Manifester et de se Rassembler

Sylvie szeferowicz

Sylvie Szeferowicz
Secrétaire Générale UDFO51

Cher(e)s camarades,

Dans tous les départements de France, métropole et outre-mer, des manifestations et rassemblements s’organisent dans l’urgence pour ce samedi 13 avril 2019 afin de défendre le droit de manifester et de se rassembler.

 

Sans aucun doute ces initiatives en cours, très nombreuses et très larges, ont participé de la décision du conseil constitutionnel qui, jeudi 4 avril, a censuré l’article 3 de la loi anti-manifestant qui permettait au préfet d'interdire à une personne de participer à une manifestation sur la voie publique.  

Reste que cette « censure » ne remet nullement en cause le principe même de l'interdiction administrative de manifester. Ce sont uniquement les modalités d'interdiction prévues par cette loi liberticide qui sont considérées comme beaucoup trop larges et déclarées anticonstitutionnelles.

La mesure pourrait donc fort bien réapparaître sous une autre mouture et une rédaction plus précise, au cours d'un prochain débat parlementaire.

 

ET PAR AILLEURS, les autres dispositions de cette loi d’entrave et de limitation à l’exercice de nos droits syndicaux et soumises à l'examen du Conseil constitutionnel sont, elles, à contrario, définitivement adoptées.

En est ainsi :

  • de la possibilité offerte de procéder à des fouilles de bagages et à des visites de véhicules sur les lieux d'une manifestation « et à ses abords immédiats »  (notion pourtant extrêmement vague et floue);
  • de la création d'un nouveau délit interdisant aux personnes de « dissimuler volontairement tout ou partie de leur visage sans motif légitime », aux abords immédiats d'une manifestation « au cours de laquelle des troubles sont commis ou risquent de l'être » (à quand les arrestations préventives ??) ;
  • de la possibilité d'interdire de manifester sur la voie publique à une personne soumise à un contrôle judiciaire, quelle qu'en soit la cause.

 

Vous trouverez donc sur le site UDFO51, le flyer très largement distribué dans l’unité samedi dernier sur Reims et Epernay et APPELANT À UN GRAND RASSEMBLEMENT DÉPARTEMENTAL FESTIF, FAMILIAL ET RPUBLICAIN CE SAMEDI 13 AVRIL 2019 à 14 H 00 - PLACE D’ERLON à REIMS.

 

Vous avez également les 2 communiqués de soutien à nos camarades des douanes et de la DGFIP, qui font face à cette répression en marche.

 

 

ET POUR RAPPEL, clic ici pour visualiser également à nouveau l’appel de nos camarades retraités pour ce jeudi 11 avril.

 

Mes camarades, j’ai bien conscience que tout cela peut être anxiogène et que nous faisons pour beaucoup d’entre nous aux élections, tout aussi incontournable en termes de survie syndicale ; MAIS quel avenir syndical sans libertés publiques fondamentales, sans laïcité, pieds et poings liés par des CSE prélude aux Conseils d’entreprise de si funeste mémoire.

 

POUR LA MÉMOIRE DE NOS AINÉS QUI ONT PARFOIS LAISSÉ LEURS VIES POUR NOS DROITS, POUR L’AVENIR DE NOS ENFANTS, POUR UNE VIE DIGNE, RETROUVONS-NOUS DANS L’UNITÉ CE SAMEDI 13

08/04/19

 

 

victoire

 

 

 

 

 

Flyer rassemblement samedi 13 avril

 

 

 

Rassemblement su 13 avril 2019

 

 

 

Flyer rassemblement samedi 13 avril

Flyer rassemblement samedi 13 avril

 

Communique fgf fo

Communique de soutien aux douanes et ddfip 2019 04 4

Communique ufr fo de soutien douanes et dgfip 002 2019 04 03 1

 

EDITO : L’appel intersyndicale est devenu un appel élargi

Sylvie szeferowicz

Cher(e)s camarades,

Pour rappel ET AUSSI pour quelques précisions :Tous unis pour le meme combat 1

 

Sur LECLERC SAINT BRICE c’est le camarade Frédéric COURTOT qui « porte » l’opération. 1000 tracts ont été imprimés. Fred s’en charge ainsi que de prendre des chasubles.

 

Sur THILLOIS c’est moi-même, Sylvie et la camarade Evelyne CHARTON, qui sommes les « porteurs » de l’opération en commun avec les gilets jaunes du rondpoint.

 

L’appel intersyndicale est de ce fait devenu un appel élargi et un communiqué commun est en cours de rédaction pour distribution mardi durant la manif. APPEL sur les revendications ouvrières communes : SERVICES PUBLICS – RETRAITE – SALAIRE -

 

LE SAMEDI : ÇA A UN PEU BOUGÉ :

8h30/10h : TRACTAGE devant Jean Jaurès 

ensuite 10h/12h : TRACTAGE devant CLEMENCEAU.

 Le camarade David BERNARDIN « porte » l’opération sur Jean JAU, puis moi-même sur Clémenceau MAIS sans doute plutôt vers 10h30 car AG auparavant. 

DONC SI QUELQU’UN PEUT DONNER UN COUP DE MAIN…

 

 TOUS les jours, des secteurs appellent à un sursaut avant qu’il ne soit trop tard. C’est désormais une question de survie de notre état de droit, de notre République et de ce qu’elle porte en elle « LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ ».

 

Sylvie SZEFEROWICZ

Secrétaire Générale

 



Cher(e)s Camarades,

Ce lundi 11 ont lieu les réunions du bureau puis de la Commission Exécutive de l’UD.

En effet, si vous trouverez d’ores et déjà  le tract intersyndical de la Marne (ci après) ainsi qu’une affiche du secteur communication de la confédération, dans le respect de ces instances, je reviendrais vers vous après leurs débats au sujet des opérations de tractage, des opérations escargot et AG.

MAIS CETTE SEMAINE, ce sont nos camarades de la DGFIP qui sont en action (ci-dessous) 

et appellent à se RASSEMBLER DEVANT LA DIRECTION

 LE 14 MARS DÈS 9 H 00

 12 rue Sainte Marguerite à Chalons en Champagne.

Rassemblement dgfip marne 14 mars 2019

Ce COMMUNIQUÉ qui provient de nos camarades de la fonction publique est à mon sens très importante pour nous toutes et tous citoyens. Nos camarades dans l’unité refusent de siéger dans les Conseils Supérieurs en charge de la mise en musique de la destruction de nos services publics. Ce qui questionne, si on veut, c’est le constat totalement partagé de toutes les organisations syndicales et dans le même temps la volonté de certaines d’entraver le rassemblement de l’ensemble des actifs et inactifs.Communiqué des Fédérations de fonctionnaires

 

Mais de tout cela nous aurons sans doute l’occasion d’en débattre le 19 mars prochain.

 

Amitiés syndicales

 

 

Sylvie SZEFEROWICZ

Secrétaire Générale

Ernesto guevara le present est fait de lutte l avenir nous appartient



19 mars tract intersyndical



- Nom de Dieu ! C'est défendu de travailler, alors ?
- Oui ! cria Etienne, quand les camarades endurent la misère pour le bien de tous, c'est défendu de se mettre en égoïste et en cafard du côté des patrons. 

Si la grève était générale, il y a longtemps que nous serions les maîtres...


E. ZOLA
GERMINAL
Leon choubrac germinal zola 1840 1902 le cri du peuple


Annexe circ n 50 2019 tract 19 mars

EDITO : un 1er Mai Simple, Convivial et Militant

Cher(e)s camarades,
 

Quelques rappels :
 

  • Notre RENDEZ-VOUS ANNUEL des travailleurs, notre fête, notre 1er mai.

  • Je vous remets également ci-contre et ici en PDF le Programme des Après-midi débatsProgramme des Après-midi débats (139.22 Ko) avec 2 dates supplémentaires, 2 offres d’information ouvertes à tous faites avec TECHNOLOGIA (comme cela était précédemment annoncé).

  • Enfin, je vous informe d’une très prochaine mobilisation pour la défense des services publics, mobilisation unitaire pour le 9 MAI PROCHAIN. Et oui, même les plus récalcitrants en arrivent à battre le pavé et conviennent qu’en face il y a une volonté absolue de faire de nous tous des journaliers sans plus aucun droit collectif. Même la demande des gilets jaunes d’un référendum d’initiative citoyenne devient un référendum d’initiative partagée. Pour tout syndicaliste rôdé, on sait qu’à partir du moment où on partage un diagnostic l’intégration commence…

 

Et donc pour ce 9 mai divers documents ci-contre :

Appel unitaire des 9 organisations de la fonction publique ; Communiqué de presse de la FGF FO ; Préavis de grève de la FGF FO au 1er ministre , Infos sur la régionalisation et l’école.

 

MAIS pour que votre info soit complète sachez que le secteur hospitalier est en grève reconductible et massive particulièrement sur l’AP-HP depuis dimanche (80% des personnels en grève)
et que le mouvement dans les écoles s’il a été ralentit du fait des congés scolaires, en profite juste pour reprendre son souffle et attaquer une rentrée de tous les dangers, sans plier devant tous ceux et toutes celles qui vont mettre en exergue ces grévistes qui risquent de faire rater les examens de nos chères têtes blondes.
Examens qui ne valent plus rien du fait des contre-réformes qui touchent l’ensemble du cursus scolaire … de nos chères têtes blondes…


 

Votre UD a pris l’initiative d’une proposition de rencontre intersyndicale large.
Nous vous tiendrons au courant.



MAIS SURTOUT, un soutien plein et entier à nos camarades et à tous les salariés de la SCAPEST en lutte pour leur salaire


Scapest

Puisque visiblement cette semaine nous avons tous compris qu’il y avait bel et bien dans notre pays, dans quelques poches, un pognon de dingue.

 

Amitiés syndicalesWeb sylvie fo carte annonce

 

Sylvie SZEFEROWICZSylvie szeferowicz

Secrétaire Générale

19/04/19



 

 

Ernesto guevara le present est fait de lutte l avenir nous appartient

 

1er MAI

 !Apres midi debat 002
Communique de presse unitaire des 9 osfp 9 mai
Communique de presse fgf fo greve 9 mai
Lettre fgf fo au premier ministre preavis de greve 9 mai 2019
Fnec fp fo regionalisation
Snudi fo concours professeurs des ecoles


 

 

 

Germinal extraits" Qu'on dise un peu si les travailleurs avaient eu leur part raisonnable, dans l'extraordinaire accroissement de la richesse et du bien-être, depuis cent ans ? On s'était fichu d'eux en les déclarants libres : oui, libres de crever de faim, ce dont ils ne se privaient guère."
Germinal

- Nom de Dieu ! C'est défendu de travailler, alors ?
- Oui ! cria Etienne, quand les camarades endurent la misère pour le bien de tous, c'est défendu de se mettre en égoïste et en cafard du côté des patrons. 

Si la grève était générale, il y a longtemps que nous serions les maîtres...


E. ZOLA
GERMINAL
Leon choubrac germinal zola 1840 1902 le cri du peuple



 

Chers Camarades,

Malgré le temps maussade, malgré la désinformation d’état, les militants étaient bel et bien présents aujourd’hui dans les rues de Reims et Chalons à l’appel des fédérations de la fonction publique et du soutien de grandes fédérations du secteur privé.

Vous trouverez ci-contre le communiqué de Presse confédéral suite à cette journée.

--------------

LES PHOTOS DU 9 MAI SONT DISPONIBLES DANS L'ALBUM PHOTOS UDFO51clicfo
Reformes ou demolition

Date de dernière mise à jour : 13/07/2019

UDFO51 - Tour de France 2019 - Départ de REIMSReims tour de france