Grève du 23 septembre 2021

TRACT

Bon été à tous, rechargeons les batteries et Vive le Syndicalisme LIBRE ET INDÉPENDANT !

Cher(e)s camarades,

Honnêtement je ne pensais pas vous écrire de nouveau et aussi rapidement mais ce samedi, au cœur de la période estivale, des manifestations rassemblant des milliers de personnes ont eu lieu à travers tout le pays.

Ce mercredi 21 juillet, le gouvernement va présenter « son projet de loi relatif à l’adaptation de nos outils de gestion de la crise sanitaire » à « son » parlement

Des rassemblements à nouveau auront lieu un peu partout devant les préfectures et sous-préfectures.
A cette heure je n’ai pas d’infos pour notre département mais je vous tiendrais informé le plus rapidement possible et quoiqu’il en soit nous avons d’ores et déjà, vous le savez, RENDEZ-VOUS LE VENDREDI 3 SEPTEMBRE A CHALONS, 10H ainsi que le SAMEDI 4 SEPTEMBRE toujours à Chalons bien sûr, afin d’échanger avec Yves Veyrier sur cette situation de guerre déclarée.

Reprenant l’appel intersyndical du 1er juillet (FO, CGT, FSU, Solidaires, MNL, UNEF) NOUS, TRAVAILLEURS ET CITOYENS, EXIGEONS « L’ABANDON DEFINITIF DES CONTRE-REFORMES DES RETRAITES ET DE L’ASSURANCE CHÔMAGE ».
En ce sens
nous saluons, la décision de notre confédération de refuser de se prêter à cette mascarade d’union nationale dont le seul et réel objectif n’est autre de faire aboutir le « projet présidentiel » d’un nouveau monde assis sur une nouvelle servitude sans droits collectifs, sans code du travail, sans statut !!

Et nous rappelons que notre syndicalisme n’a pas pour fondamentaux d’aller négocier le poids des chaînes mais bien de les refuser, et que nous considérons, tel qu’écrit dans le préambule de nos statuts, « (…) que le syndicalisme ne saurait être indifférent à la forme de l’État parce qu’il ne pourrait exister en dehors d’un régime démocratique, les Syndicats Force Ouvrière reconnaissent au mouvement syndical le droit, lequel peut devenir un devoir, de réaliser des rapprochements ou des collaborations en vue d’une action déterminée lorsque la situation l’exige expressément. (… ) »  

Va-t-on devoir interdire à un pompier (*) d’aller secourir des personnes parce que ces dernières ou lui-même n’auraient pas un laissez-passer sanitaire ?

Va-t-on devoir refuser une prise en charge aux urgences parce que la personne souffrante n’aurait pas son laissez-passer sanitaire ?

Comment oser un tel discours après avoir, par exemple, ici dans notre département, sanctionné un inspecteur du travail qui, sollicité par nos camarades FO de l’ARADOPA, n’avait d’autres solutions que de déposer un référé pour faire entendre la détresse des personnels qui, en avril 2020 devaient, « quoi qu’il en coûte » pour elles et pour les personnes âgées chez qui elles intervenaient, aller au front sans aucune protection parce que justement, ces protections, ces stocks de masques, avaient été détruits sur ordre de ces « généraux auto-proclamés » qui ne représentent plus qu’eux--mêmes ?

Pourquoi seules les forces de l’ordre n’ont pas l’obligation du passe sanitaro-licenciement ?

De quel droit indiquer que la contre-réforme de l’assurance-chômage, véritable hold-up macronien, (rappel perte de 17% en moyenne pour les chômeurs) s’appliquera au 1er octobre alors même que le conseil d’état ne s’est pas encore prononcé sur le fond ?

De quel droit, quand on représente à peine plus de 3% du corps électoral, poursuivre la volonté de destruction de nos retraites ?

De quel droit se permettre un tel discours alors que « en même temps » encore plus de 1800 lits ont été supprimés au 1er trimestre 2021, alors que les hôpitaux Baujon, Bichat et Val de Grâce,  hôpitaux parisiens, ville souvent mise en avant comme un bassin de l’épidémie, sont en sursis avant fermeture définitive ?

Et pendant ce temps-là le CAC 40 bat tous les records ! Les milliardaires français ont « gagné », avec l’argent public et en volant nos cotisations, celui-là même qui soi-disant manque pour nos retraites, notre santé, notre instruction, notre assurance chômage … 170 Milliards € ! Mais mettre un peu de peinture sur les vitres de la samaritaine (appartenant a Bernard Arnault LVMH) est assimilé à un attentat !!!

Sylvie szeferowicz

Sylvie Szeferowicz
Secrétaire Générale

20/07/2021
 

(*) Si vous ne le savez pas, le 21 juin, jour de la fête de la musique, pendant qu’on dansait au Palais de l’Élysée, on gazait, nassait, amputait, la jeunesse à Redon. 
Jeunesse rassemblée pour la fête de la musique mais aussi en hommage à Steve, assassiné un an auparavant.
Ce jour-là ordre a été donné aux pompiers de ne pas intervenir.
Les blessés ont été emmenés à l’hôpital par les jeunes eux-mêmes.
Les instruments de musique, en toute illégalité, ont été détruits.
Je vous livre la remarque, glaçante d’un camarade mais que je trouve cependant d’une très grande justesse : « mais Sylvie, fût un temps, on brûlait les livres… »

 
 

Cher(e)s camarades,

En plein été, enfin sur le calendrier, les jours se suivent et démontrent la justesse de nos analyses, alertes, mobilisations.
Ce sont bien nos libertés et droits collectifs que ces serviteurs de la finance ont dans leur viseur.

Moins de 3% du corps électoral aux toutes récentes régionales ?

Le monsieur retraite de ce gouvernement même pas en capacité de se maintenir au 2nd tour et ce malgré l’aide de « grands » ministres ?

Le ministre de la justice convoqué devant la cour de justice ce prochain 16 juillet ?...

Peu importe puisqu’ils savent ce qui est bon pour nous !!!

C’est bel et bien une nouvelle servitude, sans droit à la retraite, sans droit à la santé, sans droit à l’instruction, … qu’ils cherchent, au prétexte covid, à nous imposer « quoiqu’il en coûte ».

Ci-dessous et dès hier soir la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière réagissait.
Ce matin 13 juillet des FD et des UD, réagissent également.

Alors, et parce qu’on ne résiste pas par procuration, parce que nos droits nous appartiennent et qu’il nous appartient à nous, syndicalistes de la CGT-FO, de les défendre, je ne peux que vous rappeler notre 1er rendez-vous : VENDREDI 3 SEPTEMBRE 2021 FOIRE DE CHALONS EN CHAMPAGNE ainsi que le second, samedi 4 septembre avec le camarade Yves Veyrier.

Ils ont leur programme ; nous avons nos résolutions parfaitement rappelées lors du CCN des 27 et 28 mai dernier et via notre résolution générale unanimement adoptée le mardi 29 juin lors du congrès de notre UD ainsi que dans le communiqué ci-dessous :

« (…) Si le président a voulu se monter combatif sur le champ de ces deux réformes, FO entend l’être tout autant.(…) » et pour cela pas besoin de nouvelles concertations, conférences sociales, grands débats ou autre outil de blabla institutionnel en guise d’écran de fumée !

Bon été à tous, rechargeons les batteries et Vive le Syndicalisme LIBRE ET INDÉPENDANT !

Sylvie szeferowicz

Sylvie Szeferowicz
Secrétaire Générale

13/07/2021

1er mai unitaire à Reims - Prise de parole

Cher(e)s camarades,

À quelques jours du 1er mai, le 2ème que les dirigeants voudraient nous voir vivre bâillonnés et assignés à résidence, vous trouverez ici le Communiqué unitaire dans lequel notre confédération s’est engagée.

En ce sens, et en toute cohérence avec notre implication moteur sur les « Marches Pour les Libertés », l’UD FO Marne, qui a accueilli hier l’intersyndicale marne, appelle également à un 1er mai unitaire.

Des rassemblements sont prévus sur REIMS, EPERNAY, CHALONS EN CHAMPAGNE et VITRY LE FRANCOIS.

Plus que jamais mobilisez-vous pour notre fête, la fête des travailleurs (et pas du travail !! Ça c’est Vichy).

Sur REIMS, RENDEZ-VOUS A PARTIR DE 9H30 pour partager petit café et petite douceur, au 5ème. Enfants, conjoints, frères, sœurs …bienvenue.

Nous rejoindrons ensuite le rassemblement unitaire et remontrons au 5ème afin de partager, comme chaque année, le verre de la camaraderie.
Bien évidemment le discours proposé par la confédération vous sera porté et nous évoquerons les 150 ans de La Commune.
Anniversaire qui en ces temps de remise en cause des libertés fondamentales, socle de la démocratie, prend encore plus de sens.

En effet, nous le savons, nous le vivons, malgré le silence assourdissant des chaines infos, la résistance s’ancre indéniablement dans notre quotidien de militant.
Elle s’étend, avec raison et détermination, et avec cette résistance, se multiplient les légitimes occupations des lieux de culture comme le Théâtre de la Madeleine à Troyes.
Le magazine de nos camarades du Syndicat National Libre des Artistes, regard indépendant et militant, est d’ailleurs comme bien d’autres à votre disposition à l’UD.

OUI, nous avons raison !

Raison de nous battre !

Raison de refuser l’asservissement des travailleurs en mode start up !       

Parce que pendant que nous sommes restreint à un périmètre de 10 km, nous constatons qu’on peut continuer à traverser l’atlantique et faire les soldes à Dubaï !

Parce que pendant que nous sommes soumis au diktat du gel des pensions et du point d’indice, au refus manifeste de négocier des augmentations générales des salaires, au refus de tout coup de pouce du SMIC et des minima sociaux, le paradis des milliardaires européen est en … France !!!

Parce que pendant que les étudiants sont condamnés à l’ignorance et à la misère,

pendant qu’on accuse l’université d’être un repère d’islamo-gauchiste,

on fait « la bamboche » au ministère de l’enseignement supérieur !
 

Et je ne résiste pas à vous transmettre par lien le magasine de nos camarades médecins hospitaliers

L’éditorial est vraiment à lire : http://snmhfo.n.s.f.unblog.fr/files/2021/04/bulletin-avril-2021-snmh-fo.pdf

Amitiés syndicalistes et fraternelles

Sylvie szeferowicz

Sylvie Szeferowicz
Secrétaire Générale

25/04/2021

1er mai unitaire a reims

1er mai 2021 affiche marne jpg

1er MAI 2021

Anniversaires de Francis Dirnay et Bruno Leroy et départ à la retraite de Francis.

Social, Medico-social, Aide à domicile : 183 € pour tous - Paris 8 avril 2021

Rassemblement Pour nos Libertés à Reims - Prise de parole de FO51

Rassemblement Pour nos Libertés à Reims le 20 mars 2021 - Prise de parole de FO51

Marche des Libertés : les vidéos

Marche des Libertés - Reims - 30 janvier 2021_2

Marche des Libertés - Reims - 30 janvier 2021_3

Marche des Libertés - Reims - 30 janvier 2021

Publications INSTAGRAM

TWITTER

1er mai 2020

1er mai

Affiche fo 01 05 2021

Reunion audio 6 mai

En ce 1er mai, journée de lutte et de revendications,

journée d’affirmation du syndicalisme libre et indépendant,

comme vous le constaterez,

comme sans doute un grand nombre d’entre vous le vive au sein de leurs « boutiques »,

comme je le vis au sein de "ma boutique Pôle-emploi",

la CGT-FO, héritière de la vieille CGT, se retrouve à nouveau seul rempart, seule à défendre cette volonté farouche des travailleurs, le refus vital de la classe ouvrière, d’être sacrifiée de quelque façon que ce soit, sur l'autel d'un « bien commun » quel qu’il soit.

Cette circulaire confédérale, s’il le fallait, le démontre : la Cgt-FO reste définitivement et dans toutes ses composantes, sur le seul terrain revendicatif dans l’intérêt exclusif des travailleurs !

Alors RDV le mercredi 6 mai 2020 de 16:00 h à 19:00 h

TRES BON 1ER MAI

Sylvie Szeferowicz
SG UD FO MARNE

Udfo51 coronavirus covid 19 logo septembre 2020

Date de dernière mise à jour : 11/10/2021