Pour continuer à défendre la classe ouvrière, préservez-vous !

XXXIVème CONGRÈS de l’UNION DÉPARTEMENTALE des SYNDICATS FORCE OUVRIÈRE de la MARNE 

le MARDI 15 DÉCEMBRE 2020

Edito du 8 avril 2019

MOBILISATIONS : Encore et Toujours !

Cher(e)s camarades,

Dans tous les départements de France, métropole et outre-mer, des manifestations et rassemblements s’organisent dans l’urgence pour ce samedi 13 avril 2019 afin de défendre le droit de manifester et de se rassembler.

 

Sans aucun doute ces initiatives en cours, très nombreuses et très larges, ont participé de la décision du conseil constitutionnel qui, jeudi 4 avril, a censuré l’article 3 de la loi anti-manifestant qui permettait au préfet d'interdire à une personne de participer à une manifestation sur la voie publique.  

Reste que cette « censure » ne remet nullement en cause le principe même de l'interdiction administrative de manifester. Ce sont uniquement les modalités d'interdiction prévues par cette loi liberticide qui sont considérées comme beaucoup trop larges et déclarées anticonstitutionnelles.

La mesure pourrait donc fort bien réapparaître sous une autre mouture et une rédaction plus précise, au cours d'un prochain débat parlementaire.

 

ET PAR AILLEURS, les autres dispositions de cette loi d’entrave et de limitation à l’exercice de nos droits syndicaux et soumises à l'examen du Conseil constitutionnel sont, elles, à contrario, définitivement adoptées.

En est ainsi :

  • de la possibilité offerte de procéder à des fouilles de bagages et à des visites de véhicules sur les lieux d'une manifestation « et à ses abords immédiats »  (notion pourtant extrêmement vague et floue);
  • de la création d'un nouveau délit interdisant aux personnes de « dissimuler volontairement tout ou partie de leur visage sans motif légitime », aux abords immédiats d'une manifestation « au cours de laquelle des troubles sont commis ou risquent de l'être » (à quand les arrestations préventives ??) ;
  • de la possibilité d'interdire de manifester sur la voie publique à une personne soumise à un contrôle judiciaire, quelle qu'en soit la cause.

 

Vous trouverez donc sur le site UDFO51, le flyer très largement distribué dans l’unité samedi dernier sur Reims et Epernay et APPELANT À UN GRAND RASSEMBLEMENT DÉPARTEMENTAL FESTIF, FAMILIAL ET RPUBLICAIN CE SAMEDI 13 AVRIL 2019 à 14 H 00 - PLACE D’ERLON à REIMS.

 

Vous avez également les 2 communiqués de soutien à nos camarades des douanes et de la DGFIP, qui font face à cette répression en marche.

 

 

ET POUR RAPPEL, clic ici pour visualiser également à nouveau l’appel de nos camarades retraités pour ce jeudi 11 avril.

 

Mes camarades, j’ai bien conscience que tout cela peut être anxiogène et que nous faisons pour beaucoup d’entre nous aux élections, tout aussi incontournable en termes de survie syndicale ; MAIS quel avenir syndical sans libertés publiques fondamentales, sans laïcité, pieds et poings liés par des CSE prélude aux Conseils d’entreprise de si funeste mémoire.

 

POUR LA MÉMOIRE DE NOS AINÉS QUI ONT PARFOIS LAISSÉ LEURS VIES POUR NOS DROITS, POUR L’AVENIR DE NOS ENFANTS, POUR UNE VIE DIGNE, RETROUVONS-NOUS DANS L’UNITÉ CE SAMEDI 13

08/04/19