Public-Privé : NON A LA RETRAITE PAR POINTS
- CONTRE LA RÉFORME MACRON -

Manifestations le JEUDI 20 FEVRIER 2020 à 10 h
à Châlons & Reims

 

Centre de formation des militants syndicalistes 5

C.F.M.S. : SSCT et CSSCT

Centre de formation des militants syndicalistes 5

  • Créé en 1954, le Centre de Formation des Militants Syndicalistes (CFMS) est la structure en charge de la production et de l’organisation de la formation menée au nom de la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière.
  • La formation, quelle soit de nature économique, sociale et syndicale, à destination des Délégués du Personnel, des Délégués Syndicaux, des élus du CE, des membres du CHSCT ou bien des Conseillers prud’hommes, est un vecteur essentiel et important pour former au mieux les camarades de notre Organisation. C’est un outil incontournable dans le rôle qui est le nôtre : développer le syndicat, et ainsi, développer notre Organisation.
  • Le Centre de Formation de Militants Syndicalistes a adopté un slogan « La formation au service du développement de Force Ouvrière » et mis au coeur de ses différents stages cette priorité.

  • udfo51@force-ouvriere.fr

Organisateur

Formation Stage CFMS

Maison Régionale des Syndicats 15 boulevard de la Paix, 51100 REIMS

Extrait de la résolution générale du congrès de Lille 2018
 

« LA FORMATION : UN OUTIL ESSENTIEL AU MOUVEMENT OUVRIER »

[…] La formation est indissociable de la mémoire syndicale et de l’histoire du mouvement ouvrier, en ce qu’elle est l’un des instruments de la solidarité interprofessionnelle et de la bataille idéologique au service de l’affranchissement du prolétariat.
Parce que le combat syndical n’appartient pas au passé, qu’il est une lutte de chaque jour pour résister aux innombrables tentatives de reculs sociaux et préserver des acquis qui ne sont jamais éternels, la Confédération se doit de former des militants libres, convaincus, compétents et fiers de leur Organisation, de son histoire et son action.
Dès la fin du XIXe siècle, les Bourses du travail ont joué un rôle essentiel dans l’Éducation populaire et la formation d’une classe ouvrière autonome. Parce qu’elle lui fait prendre conscience de la condition qui est la sienne dans une société où la lutte des classes est toujours latente, la formation est pour le travailleur une formidable arme d’émancipation, tant matérielle que morale et intellectuelle.
En opposition à un syndicalisme « assurantiel » ou « de service » ayant vocation à aménager le quotidien d’un travailleur sans le transformer, Force Ouvrière s’appuie sur un syndicalisme militant composé d’adhérents avertis, qui savent qu’ils ont entre leurs mains tous les moyens nécessaires à leur affranchissement. Aussi, l’exigence que peut avoir l’Organisation à l’égard de ses animateurs est à la hauteur des responsabilités et de la confiance qui leur sont accordées.[…]